Accord Tuniso-américain pour faciliter l'accès aux crédits des franchises

Le Jeudi 5 Mars, se réunissaient à l’hôtel Regency, à Gammarth, les responsables de l’OPIC (l'Overseas Private Investment Corporation), du MEII (Middle East Investment Initiative) et les directeurs des banques Amen Bank, Attijari Bank Tunisie et Arab Tunisian en vue de la signature d’un protocole d’accord permettant de faciliter l’accès au crédit des PME tunisiennes et des enseignes en franchise.

C’est en marge  de la conférence internationale sur «l'investissement et l'entrepreneuriat», que cet accord tuniso-americain a été signé entre d’une part le Président Directeur Général de l'Overseas Private Investment Corporation (OPIC), madame Elizabeth Littlefield, et le Président Directeur Général  du Middle East Investment Initiative (MEII), monsieur James Pickup et d’autre  part Ahmed El-Karam, directeur général d'Amen Bank, Hicham Seffa, directeur général d'Attijari Bank Tunisie, et Farid Ben Tanfous, directeur général de l'Arab Tunisain Bank (ATB).

Étaient aussi présent l'ancienne secrétaire d'Etat américaine, Madeleine Albright, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari, et Jake Walles, ambassadeur des Etats-Unis à Tunis.

Fortement ancré en Tunisie, AC Franchise se félicite de cet accord.

Objectif de cet accord

Grâce à cet accord, les trois banques privées : Amen Bank, Attijari Bank Tunisie et Arab Tunisain Bank (ATB) pourront accorder un fond de garantie aux PME et aux enseignes tunisiennes souhaitant se développer en franchise.

L'OPIC est une institution de financement du développement du gouvernement des États-Unis. Elle mobilise des capitaux privés pour aider à résoudre des problèmes critiques de développement. Elle aide aussi les entreprises américaines à prendre pied sur les marchés émergents, en catalysant les revenus, les emplois et les facteurs de croissance à la fois à l'intérieur et à l'étranger.

Le MEII est, quant à elle, un organisme à but non lucratif, qui exploite les ressources publiques et privées pour offrir des programmes d'assistance technique, de financement et de garanties dans le but de stimuler l'activité économique, le développement des PME et entreprises de franchise et la création d'emplois dans la zone MENA.

Vu dans Kapitalis

Articles similaires

Rejoindre un jeune réseau de franchise : Avantages et inconvénients

par Julien Cadoret - 9 jours

La plupart des enseignes solides et connues sur leur marché ont un jour été un tout jeune réseau qui débutait ! Attention, tous les jeunes réseaux n’arrivent pas pour autant à maturité ! C’est cette équation qu’il convient de garder en tête lorsqu...

Qu'est-ce qu'un jeune réseau de franchise ?

par Julien Cadoret - 10 jours

Lorsqu'on décide de se lancer dans la franchise, un premier choix s'offre à nous : adhérer à un réseau expérimenté déjà bien implanté avec de nombreux points de vente ou à un jeune réseau pour grandir avec lui. Un choix judicieux ...

Quels sont les freins au développement de la franchise en Algérie ?

par Sonia Tajouri - 10 jours

Comme en Tunisie ou au Maroc, la franchise existe en Algérie. De nombreuses marques internationales se développent dans le pays où une centaine de réseaux sont déjà implantés, parfois encore très modestement il est vrai. On y trouve la franchise ...

Informations clés

  • Crée le: 06/03/15 14:14

Les franchises qui recrutent