Assurer son avenir grâce à la multi-franchise

Un franchisé qui réussit a souvent le désir de continuer son développement en ayant plusieurs points de vente. C'est de plus en plus fréquent en France mais déjà très pratiqué au Maroc où il est fréquent que l'on confonde Master franchisé (il sous-franchise) et multi-franchisé (il exploite lui-même plusieurs unités).

La multifranchise est un choix à la fois du franchisé et du franchiseur.

Le potentiel de développement futur d'un candidat constitue l'un des critères de recrutement pour certains réseaux, alors que d'autres ne recherchent pas de candidats à la multi-franchise. Se développer à l'intérieur d'un réseau où vous avez déjà fait vos preuves est plus facile que de chercher à vous développer ailleurs, par l'entrée dans de nouveaux réseaux.
Parfois cela peut aussi revenir moins cher. Certaines enseignes pratiquent des tarifs dégressifs. Une seconde ouverture dans des zones spécifiques peut également permettre de bénéficier d'un soutien plus grand de la part du réseau.
Avant de s'engager dans une ouverture supplémentaire, un franchisé doit s'assurer que son premier point de vente marche bien et qu'il peut avoir confiance dans l'équipe en place pour le faire tourner en son absence. Ce n'est pas parce que vous êtes performant en gérant une unité que vous le serez en étant sur plusieurs magasins.
Parmi les compétences indispensables, on repère qu'un multifranchisé doit montrer des qualités de management,  d'organisation, la capacité d'être leader. Il n'est pas rare de constater que les franchisés ayant eu un passé professionnel à fortes responsabilités ont plus de chances d'assumer une multifranchise.

Le plus difficile est de passer d'une à deux unités,

Ensuite la route est tracée et il -suffit- de dupliquer votre organisation. Il faut être capable de couper le cordon avec son équipe, de lui faire confiance. De plus il est conseillé d'ouvrir des unités dans des zones peu éloignées, il n'y a pas de distance idéale mais il est clair que l'on doit pouvoir passer d'un magasin à l'autre en moins d'une journée. Certains prétendent qu'une heure pour aller d'un point de vente à l'autre est une mesure à recommander.
Ensuite il faudra trouver un équilibre entre les établissements et ne jamais donner l'impression d'abandonner un site à la faveur d'un autre. L'écoute de l'ensemble du personnel est majeure. Le responsable du magasin en l'absence du franchisé doit avoir une marge de manœuvre suffisante, cette responsabilité doit être valorisée par une indemnité financière. Savoir déléguer certes, mais aussi être suffisamment sur le terrain pour rester le patron.

Articles similaires

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - 11 jours

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Le franchisé est-il un entrepreneur pour nos amis canadiens ?

par Christian Champagne - 23 jours

Une grande question qui oppose encore aujourd’hui bon nombre d’intervenants en franchise et en entrepreneuriat est : est-ce qu’un franchisé est ou non un entrepreneur? Les réponses sont partagées au sein de la communauté entrepreneuriale. Et vous,...

Rejoindre un jeune réseau de franchise : Avantages et inconvénients

par Julien Cadoret - 3 mois

La plupart des enseignes solides et connues sur leur marché ont un jour été un tout jeune réseau qui débutait ! Attention, tous les jeunes réseaux n’arrivent pas pour autant à maturité ! C’est cette équation qu’il convient de garder en tête lorsqu...

Informations clés

  • Crée le: 21/07/15 08:54

Les franchises qui recrutent