Bientôt un cadre juridique de la franchise en Algérie?

C’est en effet une des demandes de certains experts qui étaient présents lors du forum international sur le thème "Enjeux, risques et opportunités de la franchise... Facteurs managériaux et environnementaux" tenu dans la ville de Boumerdès et organisé par l’Institut national de la productivité et du développement industriel (Inped). Cette demande s’explique par le fait que l’Algérie prépare une politique de relance économique et par le nombre important de marques internationales présentes dans le pays. Ces franchiseurs étrangers nouent déjà des partenariats avec des franchisés et/ou des masters franchisés algériens mais doivent composer avec la difficulté d'exporter des droits d'entrée et des redevances.

Ces mêmes experts pointent du doigt les contraintes du développement de la franchise en Algérie

Des acteurs économiques et opérateurs nationaux, ainsi que des experts français prennent part à cette rencontre de deux jours qui a permis de mettre en lumière l’état des lieux de la franchise commerciale en Algérie.

Une réglementation pour pratiquer le système de franchise

Lors de ce forum, de nombreux intervenants ont sollicité les autorités algériennes concernées pour que ces dernière établissent rapidement un cadre juridique qui réglementerait le système commercial de la franchise. Étant donné la volonté du gouvernement de relancer l’ économique algérienne, qui passerait entre autre par l’incitation des enseignes étrangères à investir dans le pays, l’avocate et experte juridique, Ben Miloud Hind affirme lors du forum qu’il y aurait un risque d’une " telle orientation, en l’absence d’un cadre juridique claire organisant et régissant cette activité commerciale d’importance".

Pour AC Franchise, le besoin juridique est surtout de rendre obligatoire une information précontractuelle comme en Tunisie et en France et de permettre l'exportation des droits d'entrée et royalties.

Pour la directrice de l’Institut national de la productivité et du développement industriel (INPED), Osmani Fouzia, organisateur de ce forum international, cette rencontre a pour ambition de "favoriser l’acquisition et la maîtrise du mode de fonctionnement du système de franchise par les opérateurs, comme facteur déterminant de son avenir et de situer la formation comme socle indispensable à ce mode de développement".

Les obstacles à l’évolution de la franchise en Algérie

Ce colloque fut l’occasion pour les experts de mettre en exergue les obstacles au développement d’enseignes nationales ou internationales en franchise. Ils ont cité outre le manque de législation:
- L'aspect urbanistique des villes
- La bureaucratie
- La rareté des centres commerciaux
- Le problème du foncier
- La soumission à l’autorisation préalable de la banque du rapatriement des royalties
- Le poids de l’informel

Claude Nègre, maître de conférences en sciences de gestion et directeur du comité scientifique de la Fédération française de la franchise et Mourad Hadjout, formateur consultant à l’Inped corroborent leur analyse avec des cas concret d’échecs : Carrefour et Quick. Ce dernier a dû quitter le pays en 2011  après avoir buté sur de nombreuses difficultés : son siège à Sidi-Yahia qui était une construction illicite et le manque de législation claire.

Cependant, M. Negre, tout comme M. Hadjout, note les succès et les exemples de réussite de la franchise dans le pays comme c’est le cas de BKL, Mortex ou Speedy. “L’environnement de marché peut donc être considéré comme globalement favorable au développement de la franchise en Algérie”, souligne M. Negre. La franchise Gautier, implantée à Boumerdès grâce à une entreprise algérienne de renommée, est un autre exemple de réussite.

Articles similaires

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 4 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - 16 jours

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Le franchisé est-il un entrepreneur pour nos amis canadiens ?

par Christian Champagne - 29 jours

Une grande question qui oppose encore aujourd’hui bon nombre d’intervenants en franchise et en entrepreneuriat est : est-ce qu’un franchisé est ou non un entrepreneur? Les réponses sont partagées au sein de la communauté entrepreneuriale. Et vous,...

Informations clés

  • Crée le: 17/06/15 08:56

Les franchises qui recrutent