Ce qu’il faut savoir pour entreprendre en franchise

Vous voulez devenir votre propre patron, et vous êtes tenté par la franchise. Si vous ne connaissez pas vraiment comment cela fonctionne, voici les principales règles de base qui régissent cette collaboration B to B. La franchise a montré sa pertinence  dans tous les pays du monde et touche tous les secteurs d’activités commerciales. Alors avant de vous décider, prenez le temps de vous informer.

la franchise : une collaboration gagnant-gagnant

La franchise est un contrat de collaboration limitée dans le temps ( 5 à 9 ans le plus souvent et renouvelable selon le termes du contrat) entre deux partenaires indépendants : le premier, appelé franchiseur, met à la disposition du second, le franchisé, moyennant rémunération, le droit d’exploiter dans des conditions bien définies une formule commerciale ou un système de production qu’il a mis au point et qui a fait ses preuves. Autrement dit, le franchisé bénéficie d’une expérience acquise (en solo, il devra se la faire lui-même) et développe son propre point de vente en suivant des méthodes éprouvées par le franchiseur. Le franchisé reste indépendant dans la gestion de son centre de profit et prospecte/fidélise sa clientèle qui lui appartient et fera partie de ses acquis en cas de revente.

Etre franchisé, c'est bénéficer des acquis du franchiseur

Le franchisé est responsable de la bonne marche de son entreprise et de son chiffre d’affaires. En plus, il bénéficie de certains atouts (moyennant un droit d’entrée et des redevances) en adaptant sur site une formule déjà testée.  Le franchisé profite de l’image de marque et de la notoriété de l’enseigne : un client lambda viendra plus instinctivement dans un restaurant dont il connait le nom. La prospection clients sera donc plus facile et surtout plus rapide. Difficile et long de se faire un nom en partant de rien !

Le franchisé bénéficie d’une gestion commerciale conçue et expérimentée par le franchiseur
. La période de test et de tâtonnement avant de trouver la bonne formule est quasi nulle car l’utilisation d’un savoir-faire existant est opérationnelle de suite.  Le risque financier est en conséquence lui aussi moins grand.


Avec la synergie économique du réseau (centrale d’achat donc prix plus compétitifs) et la capacité d’innovation du franchiseur (il est dans la fonction du franchiseur de faire évoluer le concept) le franchisé bénéficie d’avantages économiques substantiels (chercher des fournisseurs et négocier quand on est seul, ce n’est pas gagné d’avance). Avec une franchise éprouvée, la marge bénéficiaire est plus sure.

Le franchisé reçoit une formation de base et continue et des outils pédagogiques adaptés : même en étant homme de métier dans un domaine, il est difficile de tout maitriser. Dans la franchise, la formation, les conseils et surtout l’assistance permet d’acquérir une maitrise globale de la fonction.
Le franchisé bénéficie d’une meilleure rentabilité de l’argent investi par rapport au commerçant isolé grâce à l’optimisation de ses capitaux et aux économies d’échelle liées à la standardisation des opérations.

Comment savoir si vous êtes fait pour la franchise


La franchise, c’est adhérer à un concept avant toute chose. Entrer dans un réseau de franchise, c’est investir de l’argent, d’où un risque à mesurer.
Si vous pouvez répondre par oui à la majorité de ces quelques questions, vous pouvez envisager de vous lancer en franchise :
- Vous connaissez le secteur d’activité dans lequel vous vous sentez le plus proche et le plus apte à vous investir
 - Vous disposez de fonds propres et connaissez votre capacité d’emprunt Vous êtes prêt à risquer votre patrimoine en créant votre entreprise 
- Vous êtes mobile géographiquement
- Vous connaissez votre objectif professionnel des  prochaines années.

Indépendamment de la volonté et de  votre engagement personnel, le risque ne sera pas le même si vous disposez d’un capital important ou si vous devez beaucoup vous endetter. Mais que ce soit en indépendant ou en franchise, le pas est à franchir est toujours le même mais peut s’avérer plus rationnel en franchise.

Quel réseau de franchise choisir et comment le sélectionner

Vous pouvez vous adresser directement aux franchiseurs via ac-franchise.com. Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter de ac-franchise.com.

Les critères de base à prendre en compte sont : la qualité des produits et des services vendus, la rentabilité des unités pilotes, la différenciation et l’originalité du concept, la qualité de la formation initiale et de la formation continue, le contrôle du respect du savoir-faire, l’innovation régulière du franchiseur, la communication interne/externe dans le réseau, l’animation des franchisés, le leadership du franchiseur.

Un jeune réseau (souvent moins cher en droits d’entrée) peut être attirant mais avec peu de recul  peut constituer un risque. Cependant, si vous avez une âme de pionnier, c’est enrichissant car la participation plus grande (le franchiseur étant en demande d’informations et d’expériences sur le terrain pour faire évoluer son concept). Par contre,  un réseau bien établi qui a fait ces preuves depuis des décennies comporte moins de risques, est plus cher et souvent plus directif dans l’application du concept (il marche comme ça on ne change pas un iota !).

Tout dépend de vos finances et de votre personnalité.   Il faut être persuadé du bien-fondé de cette forme de contrat commercial qui unit deux chefs d’entreprise avec pour chacun des droits et des devoirs. Un franchiseur aura à cœur de voir

Articles similaires

Ouvrir une franchise dans l'alimentaire

par Dorsaf Maamer - un mois

Se lancer à son compte en adhérant à un réseau de franchise offre plusieurs avantages à un jeune porteur de projet à condition que cela soit ...

Devenir franchisé ou reprendre une entreprise existante ?

par MA - un mois

Dans un projet d'entreprenariat, on peut se demander si l'on souhaite le faire en s'adossant au savoir-faire d'une franchise ou en reprenant une entreprise déjà existante. Quels sont les points à prendre en compte pour choisir entre...

Comment relancer un franchiseur ou compléter et renvoyer votre demande de contact

par Jean Samper - 3 mois

Lorsqu’un franchiseur ne vous a pas répondu dans les 15 jours vous pouvez vous-même le relancer. De même, vous pouvez désormais corriger, modifier, compléter et renvoyer vos demandes.     Comment faire ? Allez sur votre compte ...

Informations clés

  • Crée le: 23/08/15 07:39

Les franchises qui recrutent