Deux questions à se poser avant d'exporter sa franchise en Tunisie

Depuis, l'adoption en 2009 de la loi relative au commerce de distribution la franchise fait l'objet d'une définition légale et les obligations essentielles liées à ce mode de distribution sont précisées, en particulier en matière d'information pré-contractuelle. Un décret du 21 juin 2010 est de plus venu détailler les « clauses minimales obligatoires des contrats de franchise et les données minimales du document d'information l'accompagnant ».
Toutefois, avant de se lancer, et hormis la mise en conformité du document d'information et du contrat aux exigences locales, sous peine de nullité des contrats conclus, une entreprise étrangère doit pouvoir, d'un point de vue juridique, répondre à quelques questions préalables. Cette liste n'est pas exhaustive et nous n'aborderons pas ici les questions de protection de marque et de fiscalité liées au contrat, qui doivent se poser quel que soit le pays envisagé

Deux questions principales à se poser

- Mon secteur d'activité est-il couvert par l'exemption systématique en matière de concurrence octroyée par l'arrêté du 28 juillet 2010 ? Cet arrêté ne porte en effet, pour les marques étrangères, que sur certains secteurs. A titre d'exemple, si figure dans cette liste la gestion des hôtels, la restauration n'est pas visée. Si votre activité n'est pas dans cette liste, une autorisation particulière sera requise.
- Comment vais-je pouvoir percevoir mes droits d'entrée et redevances ? Seules les opérations dites courantes sont librement transférables hors de Tunisie, sans autorisation préalable. La franchise n'est pas en tant que telle visée dans ces opérations courantes. Certains éléments qui la compose le sont mais dans la rubrique « opérations en lien avec la production ». Il est donc plus que recommandé de confirmer avant signature de tout contrat, comment seront qualifiées les rémunérations et, le cas échéant, obtenir les autorisations nécessaires.
Note : Nous avons emprunté le logo du dynamique salon de la franchise de Tunis pour illustrer cet article. Ce salon s'est tenu 3 fois en décembre 2009, 2010 et 2011, mais a connu une interruption en 2012 et 2013 du fait de la situation politico-économique. Gageons qu'il reprendra des couleurs en 2015; nous le lui souhaitons.

Articles similaires

Quels sont les freins au développement de la franchise en Algérie ?

par Sonia Tajouri - un mois

Comme en Tunisie ou au Maroc, la franchise existe en Algérie. De nombreuses marques internationales se développent dans le pays où une centaine de réseaux sont déjà implantés, parfois encore très modestement il est vrai. On y trouve la franchise ...

Dix tendances alimentaires émergentes en Belgique

par Franchise Be - un mois

Nos habitudes alimentaires évoluent de manière radicale. Sans être des ‘early adopters’, les Belges intègrent de plus en plus rapidement les nouvelles tendances du fait de la mondialisation et de la popularité des médias sociaux.

Le Maroc, un marché attractif pour les investisseurs et franchiseurs étrangers

par DM - 3 mois

Grâce à ses atouts géographiques, à sa politique dynamique et à son environnement économique stable, le Maroc connaît une dynamique qui ne cesse de croître et les franchiseurs français devraient en profiter davantage

Informations clés

  • Crée le: 29/01/14 10:49

Les franchises qui recrutent