La consommation et les investissements en Inde

Avec plus d'un milliard d'habitants, un pouvoir d'achat enhausse, l'Inde offre des perspectives commerciales très intéressantes. Bien que seulement 44% des indiens n'ont pas accès à l'électricité (contre 1% des chinois, 1,5% des égyptiens) et que le taux d'épargne reste élevé (près de 28%) ; Environ 200 millions de personnes ont accès aux biens durables, tel que la télévision.
Le consommateur indien s'intéresse à la valeur du produit, à son rapport qualité-prix.
Il apprécie le service de proximité et les services annexes comme démarche de solidarité dans sa consommation (crédits, livraison à domicile et autres). Les besoins se modifient, le consommateur demande à avoir le choix, il souhaite des produits diversifiés et de marques.  Les enseignes avec des structures plus occidentales profitent de cette modification du besoin pour s'implanter.
Pénétrer le marché de la distribution est très difficile. Il est éclaté et se compose essentiellement de petites structures alimentées par des grossistes et demi-grossistes: c'est le résultat de la taille du pays et de son déficit en matière logistique. Mais tout change vite, la tendance est à la structuration de la distribution. Les gros distributeurs gagnent des parts de marché chaque année.
Les grands groupes industriels indiens, notamment du secteur textile, automobile et alimentaire investissent massivement dans la construction de centres commerciaux et la création de réseaux de distribution sous enseignes nationales (notamment en franchise).
Depuis 1991, le pays favorise les investissements étrangers. Les secteurs les plus attractifs restent l'énergie, les télécommunications et les biens de consommation.
L'investisseur, comme tout étranger, devra tenir compte de la culture du pays très présente dans le milieu des affaires, comme l'hindouisme et le système des castes. Il est important de connaître la place de la famille et de ses membres dans une entreprise indienne, car souvent la gestion des affaires est centralisée et familiale.
La franchise en Inde :
Aucune réglementation ne régit les relations entre franchiseurs et franchisés. Cependant certaines normes existent :
- Contract Art (réglementation contractuelle)
- Competition Laws (lois sur la compétitivité)
- Intellectual Property Laws (lois pour la propriété du travail intellectuel).
Les franchiseurs étrangers souhaitant s'implanter en Inde devront également tenir comptent des lois sur la réglementation des échanges avec l'étranger, des taxations, du droit du travail et des lois sur la propriété.
Les correspondants d'AC Franchise  en Inde sauront aider les franchiseurs dans leur développement.
Quelques informations complémentaires :
Le marché de la franchise connaît une croissance de 30 à 35% par an
En 2006 : la franchise employait 300 000 personnes
Les secteurs de développement les plus attractifs : l'instruction, les services pour handicapé et les sociétés de service aux entreprises.
Pour suivre le marché de la franchise en Inde, n'hésitez pas à lire le magazine indien « Franchise plus ».
Chiffres : Source ledevoir.com, septimanie-export

Articles similaires

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Les perspectives de la franchise en Algérie

par DM - 9 mois

Les avantages de la franchise sont nombreux et évidents aussi bien pour le franchiseur (valorisation de la marque et la fidélisation de la cl...

Conférence sur la franchise le 25 janvier à Alger : un compte-rendu en citations clés

par Dorsaf Maamer et Jean Samper - 10 mois

Plus de 120 acteurs économiques et représentnts des administrations ont assisté à cette conférence sur la franchise en Algérie ...

Informations clés

  • Crée le: 16/06/09 02:00

Les franchises qui recrutent