L'auto-diagnostic pour la survie de votre franchise

En franchise, comme dans toute activité commerciale, évaluer objectivement la société qu'on dirige est difficile mais crucial. Tout dirigeant doit être en mesure et accepter de repérer ses fragilités, se donner la faculté de les guérir pour vivre plus longtemps… En bon chef d'orchestre, il doit en permanence être à l'écoute de son environnement et être capable d'en interpréter les signes.

Petit guide en 5 points de l'auto-diagnostic :

1 – Vous devez être prêt à être rude avec vous-même
Auto-diagnostiquer son activité suppose de faire un réel effort d'objectivité et d'accepter de se remettre en cause personnellement.
Selon le principe mis en place par William Edwards Deming (principe de la roue de Deming), il s'agit de programmer une amélioration, de la mettre en œuvre, de vérifier que le résultat obtenu correspond à l'attente, qu'il est stable, et de recommencer… Ce cycle, bonne base de l'auto-diagnostic, s'applique à la stratégie de l'entreprise, en suivant quatre étapes cruciales : préparer, agir, comprendre et (ré-agir).
2 – Vous devez analyser les menaces qui pèsent sur la santé de votre entreprise
La capacité à maîtriser cinq menaces (définies par Michaël Porter, professeur de stratégie à Harvard) - l'intensité de la concurrence, les nouveaux entrants, le pouvoir de négociation des clients, le pouvoir de négociation des fournisseurs, la force des produits de substitution - constitue également une excellente source d'auto-diagnostic.
Cette analyse a néanmoins des limites car elle occulte deux risques, qui peuvent aussi être des atouts : les ressources humaines et les ressources financières.
3 – Vous devez ausculter votre entreprise… comme une voiture !
Si la méthode d'auto-diagnostic présentée précédemment se base particulièrement sur l'environnement extérieur d'une entreprise, il est également possible d'établir une auto-évaluation de son activité à partir de la mesure du degré d'efficience de quatre critères que sont les ressources humaines, l'administration-finance, la production et le commercial. Cette mesure pourra se faire selon la démarche SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces) qui permet d'analyser point par point les domaines précités… comme on le ferait pour une voiture.
4 – N'oubliez pas de prendre la température du corps social
L'état général de vos collaborateurs est également un excellent moyen de mesurer la santé de votre franchise. Ne mettez pas de côté cette piste : certains signes comme le dérapage systématique des plannings, le manque de dialogue, l'absence de remontées d'informations, l'évolution alarmante du turn-over… ne trompent pas !
5 – Auto-diagnostiquez votre entreprise régulièrement !
Enfin, l'auto-analyse de son entreprise ne doit pas se faire une fois par an ou de manière isolée. Tout dirigeant doit pouvoir se doter d'outils qui lui permettront d'actualiser à tout moment son auto-diagnostic !
Vu dans L'Entreprise

Articles similaires

Multi-franchise ou Pluri-franchise, comment faire le bon choix ?

par HK - 14 jours

Le modèle de la franchise offre des opportunités de développement quasi infinies. Iil vous est possible de nouer un nouveau partenariat avec votre premier franchiseur et de devenir ainsi multi-franchisé de l’enseigne. Vous pourrez également faire ...

Les moments forts des franchises du secteur Automobile en 2016

par HK - un mois

Point S, Point S City, Norauto, Ewigo, Midas et Roady, ces franchises opérant sur le marché de l’automobile ont passé une belle année 2016. Retour sur les moments forts vécus par ces réseaux solides qui poursuivent leur développement en 2017.

Le recrutement des franchisés se fait trop souvent à l'intuition

par jm/js - un mois

Le candidat idéal doit avoir tant de qualités que finalement le critère de différenciation sera lié à la relation qui s'établit entre franchiseur et franchisé. Évidemment un bon franchiseur a déterminé un profil type pour le recrutement des franch...

Informations clés

  • Crée le: 11/12/12 01:00

Les franchises qui recrutent