Les différentes étapes avant la signature d'un contrat de franchise

Description de l'activité :

Quelles sont les étapes à suivre avant de signer un contrat de franchise? Dans cette table ronde, animée par Jean Samper, 2 consultants en franchise vous expliquent les étapes à suivre avant de signer un contrat de franchise: - Olivier Thiébaut, spécialisé dans le recrutement de franchisés dans le secteur de la distribution, du prêt à porter, consultant AC Franchise à l'époque de l'interview - Dominique Van Moerkercke, spécialisée dans le recrutement de franchisés dans les secteurs des services à la personne, des services aux entreprises, consultante AC Franhcise

Point de vue de l'expert :

Jean Samper : quelles sont les étapes depuis le premier contact entre le franchiseur et le franchisé et la signature d'un contrat ? Pour y répondre, deux spécialistes Olivier Thiébaut et Dominique Van Moerkercke qui sont consultants en franchise. Quelle est la première étape ? En général par quoi commence-t-on ?                     
Olivier Thiébaut : On commence par formulaire de recrutement qui regroupe un certain nombre d'informations clef pour vérifier la pertinence de votre projet, votre parcours au regard des spécificités de la franchise. C'est le premier contact que reçoit la tête de réseau ou éventuellement un consultant extérieur.
Jean Samper : Dans ce premier formulaire, faut-il donner des détails ou simplement demander une documentation ?
Dominique Van Moerkercke : Le futur franchisé va demander une doc dans un premier temps et le franchiseur va alors lui envoyer un questionnaire. Celui-ci ne sera ni trop succinct ni trop long pour préparer le premier entretien téléphonique qui sera lui plus enrichissant pour les 2 partis. Il est important d'indiquer le parcours professionnel et éventuellement les études.
Jean Samper : L'expérience est donc plus importante que la formation. Quelles sont les étapes suivantes ?
Olivier Thiébaut : Après un ou plusieurs rendez-vous téléphoniques qui permet de mieux se connaître, il y a un rendez-vous physique qui a un caractère plus humain avec le franchiseur dans ses locaux avec son équipe qui permet de voir si l'on est toujours en phase. Après il y a une démarche plus opérationnelle et terrain – là je conseille d'aller voir un ou plusieurs franchisés du réseau – pour vérifier la qualité des informations et vérifier si vous êtes à l'aise avec le quotidien de ce type de franchise, s'il n'y a pas un décalage entre l'idée que vous en avez et la réalité du terrain.
Jean Samper : dois-je demander l'autorisation au franchiseur d'aller voir des franchisés précis et qu'il me fournisse leurs adresses ou est-ce-que je les choisis moi-même ?
Dominique Van Moerkercke : C'est plus honnête d'en parler au franchiseur mais il n'y a pas de législation la dessus. Pour un plus grande transparence, il est préférable d'en parler au franchiseur qui vous conseillera certains franchisés mais le futur franchisé est libre.
Jean Samper : Tous ces rendez-vous doivent-ils être préparés ou le futur franchisé est-il là surtout pour écouter ?
Dominique Van Moerkercke : il vous mieux préparer une liste de questions surtout pour valider des points très importants concernant l'accompagnement que le franchisé peut attendre du franchiseur, l'assistance à l'ouverture et surtout l'assistance après l'ouverture.
Jean Samper : Quelles sont les étapes suivantes ?
Olivier Thiébaut : L'étape suivante est de vérifier à travers différents supports presse et Internet comme le site Ac-Franchise la cohérence de votre projet, entre ce que vous avez entendu, ce que vous avez lu et votre propre attente. Une fois ces éléments validés, vous entrez dans une étape plus factuelle : faire une étude de marché, trouver un local, un financement pour vérifier la rentabilité et la faisabilité du projet. Enfin vient l'étape ultime qui est la remise d'un DIP (document d'information précontractuel) qui vous donne tous les éléments d'informations et qui vous permet de vous faire conseiller par des avocats, des spécialistes en franchise.
Dominique Van Moerkercke : J'ajouterai qu'en plus de recherches de conseils auprès de spécialistes, il ne faut pas hésiter à se tourner vers le franchiseur pour tous les points qui peuvent paraître obscurs car il n'est pas facile de tout saisir. Tout ceci dans le but d'établir un échange en toute transparence avec son franchiseur. 
Jean Samper : Le DIP est un document remis 21 jours avant le contrat. Comment faut-il l'utiliser ?
Dominique Van Moerkercke : Il doit être analysé, annoté de questions à poser et si l'on peut dire ainsi être  le livre de chevet. Il faut bien en prendre connaissance et parfois les franchisés n'ont pas suffisamment étudié le DIP et se retrouvent un peu coincés après la signature. Donc, bien préparer les questions et être sûrs d'obtenir la réponse de la part du franchiseur.
 Jean Samper : le DIP est la dernière étape avant la signature du contrat. Au bout de 21 jours, je dois signer ?
Olivier Thiébaut : Non vous avez un délai minimum de 20 jours pour vous décider et avoir les informations à votre disposition mais vous n'êtes pas obligé de signer le 21ème jour. Cela peut être plus long car certaines démarches demandent plus de temps (étude de marché, recherche de locaux, etc) Donnez vous le temps nécessaire en glanant le maximum d'éléments d'informations car il faut prendre sa décision en toute connaissance de cause, ce qui est le plus important.
Voir la vidéo de l'expert dans la rubrique "Franchise : Conférences / tables rondes / reportages"
Rendez-vous sur AC Franchise TV pour plus de vidéos

Informations clés

  • Crée le: 30/11/10 17:23

Les franchises qui recrutent