Les Français et le travail dominical : oui mais pas moi!

Alors que le débat sur le travail le dimanche battait son plein, L’Expansion publiait le 4 décembre 2014 les résultats d’un sondage BVA pour la Dépêche du Midi*. Selon celui-ci, si une majorité de Français serait favorable au travail le dimanche, ils sont tout aussi nombreux à ne pas souhaiter travailler eux-mêmes ce jour-là ! Synthèse.

Les Français favorables au travail le dimanche

Sans nul doute, les Français sont en majorité favorables au travail le dimanche puisque six Français sur dix (62%) se disent pour l’ouverture des magasins ce jour-là. C’est en tout cas ce qu’il ressort d’un sondage mené par BVA pour la Dépêche du Midi et publié début décembre 2014. Néanmoins, en parallèle, ils sont tout autant à être opposés à travailler eux-mêmes le 7e jour de la semaine, une proposition en hausse de quatre points par rapport à l’an dernier, à la même période.

D’accord pour travailler le dimanche moyennant des contreparties

Plus précisément, et selon les résultats du sondage, 28% des personnes interrogées sont tout à fait favorables à l'ouverture dominicale, 34% plutôt favorables, contre 38% qui y sont opposées, dont 16% tout à fait opposées. Ils sont 60% à être en désaccord avec l'idée de travailler eux-mêmes ce jour-là et 61% à être d'accord s'ils bénéficiaient de contreparties importantes (comme un doublement de leur salaire et un repos compensateur).

La question du travail dominical très clivante politiquement

Selon BVA, la question du travail dominical "reste extrêmement clivante politiquement". Elle est soutenue par une large majorité des sympathisants de droite (77%) et nettement plus refusée par les sympathisants de gauche (53% y sont opposés, contre 46% de favorables). On note d’ailleurs chez ces derniers, un net recul puisqu’ils étaient une courte majorité à y être favorables l'an dernier (52%). Sur la possibilité de travailler soi-même : 54% des sympathisants de droite seraient d'accords, contre 27% des sympathisants de gauche.

* Sondage réalisé par téléphone et par internet les 3 et 4 décembre 2014 auprès de 1120 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée d'au moins 18 ans (méthode des quotas). 

Articles similaires

La franchise en Belgique : Le droit et les spécificités Belges !

par Julien Cadoret - un mois

La franchise a pris son essor, en Belgique, au cours des années 70 ... Depuis son succès n’a cessé de croître. C'est ainsi que la Belgique à établi un cadre juridique (Loi Laruelle) bien précis dans le but de protéger les franchisés via la loi du ...

Quels sont les freins au développement de la franchise en Algérie ?

par Sonia Tajouri - 3 mois

Comme en Tunisie ou au Maroc, la franchise existe en Algérie. De nombreuses marques internationales se développent dans le pays où une centaine de réseaux sont déjà implantés, parfois encore très modestement il est vrai. On y trouve la franchise ...

Sortir du contrat de franchise

par Dominique Deslandes - 7 mois

Vous qui êtes franchisé, mais vous aussi franchiseur, vous avez l'obligation d'exécuter le contrat jusqu'à son terme. Il existe pourtant quelques possibilités de sortie anticipée. Exemples : Première possibilité de sortir avant terme pour le franc...

Informations clés

  • Crée le: 08/01/15 09:59

Les franchises qui recrutent