Les partenariats s'accentuent entre les industries textiles françaises et roumaines

La Roumanie est le deuxième fournisseur d'habillement de la France. Dans ce cadre, elle représente un des partenaires privilégiés de la filière et vient de signer un protocole visant à favoriser la coopération économique, organisationnelle et pédagogique.
Les signataires ? l'UFIH et la Fédération française du prêt-à-porter féminin pour la France ; la Fédération roumaine des textiles, de l'habillement et de la maroquinerie, la Bucharest Fashion Alliance Association et la Bucharest Fashion Exchange pour la Roumanie.
L'idée de ce protocole est de renforcer les échanges de toute nature à tous les niveaux de la filière mode, de la production à la distribution en passant par la création mais aussi favoriser les accords entre établissements français et roumains.
Concrètement, cet accord devrait favoriser le renforcement des échanges commerciaux entre les entreprises des deux pays, l'organisation de manifestations conjointes. Il devrait également intensifier les échanges d'informations économiques à destination des entreprises.
Enfin, le protocole devrait soutenir la conception et la mise en œuvre d'actions de formation professionnelle comme des séminaires, des programmes de formation initiale et continue ou le montage de nouvelles structures de formation.

Articles similaires

Le Maroc, un marché attractif pour les investisseurs et franchiseurs étrangers

par DM - 27 jours

Grâce à ses atouts géographiques, à sa politique dynamique et à son environnement économique stable, le Maroc connaît une dynamique qui ne cesse de croître et les franchiseurs français devraient en profiter davantage

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - un mois

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Exporter un concept de franchise à l'étranger, oui mais...

par Audrey Caudron - 3 mois

Quand on est franchiseur et qu'on a une franchise qui marche bien, la tentation de l'exporter est grande. Si ce choix implique un investissement financier certain, il suppose surtout une réflexion élaborée et une véritable phase d'analyse.

Informations clés

  • Crée le: 27/03/10 01:00

Les franchises qui recrutent