Les seniors constituent une cible intéressante mais exigeante

En 2015 les plus de 65 ans dépasseront en nombre les moins de quinze ans. Leur pouvoir d'achat reste élevé, cela représente une opportunité pour les commerçants français.
En général les seniors n'ont plus de dettes immobilières, aussi la totalité de leur revenu est disponible. Ils représentent un marché intéressant pour tous les métiers qui leur sont directement destinés comme les prothésistes ou les opticiens, mais pas seulement. Certains secteurs intéressent tout particulièrement cette catégorie de clientèle. Ainsi ils consacrent un budget conséquent à l'alimentaire, ils prennent plaisir à manger et sont gourmands, l'esthétique aussi car les femmes en particulier restent élégantes.

Bien connaitre les seniors

Les commerçants de proximité ont une sérieuse carte à jouer car ils apprécient le contact et le conseil. Grâce à une qualité de service comme la livraison, ils peuvent bénéficier d'une fidélisation importante. Néanmoins les seniors constituent une cible difficile à séduire.
Les spécialistes du senior marketing distinguent d'ailleurs quatre cibles.
- D'abord il y a les Happy Boomers de 50 à 59 ans, ils sont à l'apogée de leurs revenus professionnels et en excellente santé, ils profitent des dépenses de confort.
- Ensuite il y a les Libérés, de 60 à 74 ans, ils découvrent un nouveau rythme de vie, sont retraités et commencent à se familiariser avec les nouvelles technologies.
- Puis les personnes âgées de 75 à 84 ans appartiennent à la catégorie des Paisibles, ils sont adeptes de médicaments de conforts et de compléments nutritionnels.
- Enfin les Très Grands Vieux, âgés de plus de 84 ans, entrent dans une phase de dépendance, avec des revenus souvent plus faibles. Ils utilisent les services à domiciles.

Services adaptés et ciblés

Cette classification par tranche d'âge offre l'avantage de la simplicité mais elle s'avère un peu réductrice car on peut aussi considérer le mode de vie : voyageur, sédentaire, adepte du théâtre ou de la vie associative, soutien familial ou solitaire... En revanche, si les modes de classement varient, les spécialistes s'accordent pour leur attribuer des valeurs communes. Ainsi les seniors se retrouvent par exemple autour de deux valeurs : la durabilité et la qualité. Pour eux le prix est moins important. Ils restent par ailleurs très fidèles aux marques et aux enseignes.
Aucun n'apprécie d'être considéré comme une personne âgée, les seniors sont d'ailleurs assez rebelles. L'écart entre l'âge réel et l'âge ressenti est le plus souvent de dix ans : en cosmétique on sait que si l'on propose une crème pour les cinquantenaires, ce sont en fait les sexagénaires qui l'utiliseront...
Aussi le commerçant qui veut attirer les plus de soixante ans doit faire preuve d'imagination pour son merchandising. Il y a lieu d'assurer un certain confort, notamment auditif mais aussi d'améliorer la lisibilité des étiquettes. Généralement, pour ce type de clientèle, il ne faut pas être avare d'informations, les vendeurs doivent être formés et, pourquoi pas, être eux-mêmes âgés de plus de cinquante ans. Dernier conseil : éviter les préjugés. Il ne s'agit pas de les enfermer dans une sorte de ghetto lié à leur âge.

Découvrez toute l'actualité du secteur des services à la personne

Articles similaires

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 1 jour

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Quelles innovations technologiques pour les commerces de demain ?

par Audrey Caudron - 3 jours

Le Retail’s Big Show se tient chaque année en janvier. Convention annuelle dédiée à l’univers du commerce, cet événement offre une vitrine de grande envergure à toutes les innovations et tendances technologiques du moment. Au progra...

Des franchises de plus en plus connectées

par Audrey Caudron - 5 jours

Stratégies multicanal ou cross-canal, Web-to-Store… sans nul doute, face à des clients hyperconnectés, les franchises françaises ont dû et su s’adapter et ont pris tout doucement le virage du numérique. ...

Informations clés

  • Crée le: 10/08/13 02:00

Les franchises qui recrutent