Préparez votre création en franchise

Quels que soit la franchise choisie, le secteur d'activité et le volume de prestations ou de ventes que vous souhaitez réaliser, préparez soigneusement votre projet. Impliquez-vous personnellement dans toutes les étapes, utilisez ce que le franchiseur vous apportera mais prenez le temps de tout vérifier, de tout analyser...pour comprendre et viser juste.

Créer une entreprise en se donnant toutes les chances de succès nécessite d'agir avec méthode en respectant des étapes. Vérifiez tout d'abord que le réseau de franchise ou le groupement choisi est bien en adéquation avec votre projet personnel, vos aptitudes, vos goûts et vos moyens. Et surtout ne restez pas isolé.

Faire le bon choix dès le départ

Qu'elle naisse de l'expérience, du savoir-faire, de la créativité ou d'un simple concours de circonstance, l'idée de rejoindre tel ou tel réseau de franchise prend souvent la forme d'une intuition ou d'un désir qui s'approfondit et mature avec le temps. Il existe plus de 1800 réseaux rien que dans l'annuaire français d'AC Franchise.  Plus le concept est nouveau, plus il faudra s'interroger sur la capacité des futurs clients à l'accepter. Plus il est courant, plus il conviendra de s'interroger sur sa réelle utilité par rapport à l'offre déjà existante sur le marché. Dans tous les cas, une analyse poussée de la concurrence est nécessaire.
Choisir de créer une franchise ou un commerce en groupement ne se résume pas à un choix de biens et de services à produire et à commercialiser, c'est aussi le choix d'un mode de vie particulier, celui de chef d'entreprise.
Le choix du réseau étant fait, passez à l'étude de marché, et plus largement la faisabilité commerciale et technique du projet. Cette étape fondamentale est un passage obligé pour tout futur chef d'entreprise, dans la mesure où elle lui permet de mieux connaître les grandes tendances et les acteurs de son marché, et de vérifier l'opportunité de se lancer, de réunir suffisamment d'informations lui permettant de fixer des hypothèses de chiffre d'affaires, de faire les meilleurs choix commerciaux pour atteindre ses objectifs, de fixer, de la manière la plus cohérente possible, sa politique produit, prix, distribution et communication, d'apporter des éléments concrets qui serviront à établir un budget prévisionnel. Le franchiseur vous apportera des informations très utiles pour réaliser votre étude mais faites votre propre étude même s'il vous en fournit une toute faite. Vous comprendrez mieux et serez moins "pifométrique" dans votre prévision de CA.

Etudier le côté financier et le côté juridique

L'établissement des prévisions financières consiste à traduire, en termes financiers, tous les éléments réunis au cours des étapes précédentes et à vérifier la viabilité de son entreprise en projetant ces éléments sur une période pertinente et suffisamment lisible : 3 ans. A ce stade, il convient de réunir les capitaux qui seront nécessaires pour financer les différents besoins durables identifiés dans les étapes précédentes. Le financement correct d'un projet est une des conditions de pérennité de la future entreprise. Il est nécessaire de vérifier ligne par ligne les postes de charge en fonction de l'organisation et du métier choisis. Combien de salariés, quel matériel, quelle matière première, achetée où, comment, à quel prix....?
Il existe un certain nombre de dispositifs publics d'aides à la création d'entreprise. Ces dispositifs sont mis en place à l'initiative de l'Etat ou des collectivités locales. Ils peuvent prendre différentes formes, il est utile de bien se renseigner. Mais ne vous faites pas trop d'illusions.
Ce n'est qu'à ce niveau que vient le moment d'adapter au projet de création d'entreprise, un cadre juridique qui lui permettra de voir le jour en toute légalité. Quelle que soit l'activité qui sera exercée, industrielle, commerciale, artisanale, ou libérale, le choix d'une forme juridique se fera entre d'une part demander son immatriculation en tant qu'entrepreneur individuel ou d'autre part créer une société.
Presque dans tous les pays, les formalités de création ont été considérablement simplifiées (en France avec la mise en place des Centres de formalités des entreprises (CFE) : guichets uniques auprès desquels sont déposées les demandes d'immatriculation, de modification ou de cessation d'activité des entreprises. Certains CFE proposent même leur service d'immatriculation en ligne).
Jean Samper
Créateur d'AC Franchise

Articles similaires

Ouvrir sa franchise pour la sécurité

par Dominique Deslandes - 2 jours

Un créateur d'entreprise rêve avant tout d'indépendance et pour certains "independantistes" la franchise ne semble pas être compatible avec ce désir. Mais aujourd'hui, plus encore que d'habitude, certains candidats à la création hésitent à se lanc...

FRANCHISE EXPO PARIS : J-5 , Paris capitale de la franchise

par Source Salon - 13 jours

Plus de 100 nouvelles enseignes seront présentes cette année de même qu'environ 130 enseignes internationales. 125 conférences et ateliers seront organisés sur de nombreuses thématiques via l’Atelier du Créateur d’Entreprise, l’Ecole de la Fran...

Choisir une franchise jeune ou mature ?

par MM - 30 jours

Choisir une franchise avec un concept éprouvé permet un retour sur investissement plus sûr en principe mais coûterait plus cher en droits d’entrée car la marque étant connue la clientèle serait "acquise" et le concept maintes fois testés. Cela me...

Informations clés

  • Crée le: 09/04/15 08:57

Les franchises qui recrutent