Quelles grandes tendances pour la consommation en France ?

Début 2013, le paneliste Nielsen dressait un panorama de la consommation en France. Certes, la crise a changé certaines habitudes, certains budgets ont été revus à la baisse mais les actes d'achat sont toujours là, surtout quand il s'agit de courses alimentaires. Bonne nouvelle pour les franchises de supermarché !

Les habitudes de consommation ont changé

Dans le cadre de son étude sur les tendances 2013, Nielsen dégage les grandes tendances de la consommation 2012 et nous donne quelques pistes pour l'année en cours. Certes, la consommation et surtout les habitudes alimentaires se modifient en raison du contexte économique. Si la part des budgets consacrée à l'alimentation reste stable depuis 5 ans dans le budget des Français, la tendance globale est bien à l'économie sur d'autres postes de dépense. Concrètement, on assiste à une diminution de la part prise par la téléphonie (merci Free !), les assurances et l'automobile.

La restauration touchée de plein fouet

Dans ce panorama c'est surtout la restauration qui semble souffrir le plus durement des arbitrages des consommateurs français. De plus en plus, les foyers préfèrent manger chez eux et boudent les rendez-vous réguliers aurestaurant. Au premier semestre 2012, le chiffre d'affaires de l'hôtellerie-restauration aurait même baissé de 8 %. Des résultats qui ne semblent pas avoir été contredits depuis.

La recherche du prix bas

Le prix reste toujours le paramètre essentiel et les Français sont de plus en plus à l'affût des bonnes affaires. Les enseignes l'ont compris très rapidement en menant des campagnes prix bas offensives et distribue de plus en plus ses grands formats économiques plébiscités par les familles nombreuses. Les clients sont également très sensibles à l'effort des distributeurs sur les prix de fond de rayon.

Du nouveau pour les MDD

Parallèlement, le marché des marques de distributeur (MDD) semble stagner depuis plusieurs années. Si celui-ci pesait 30 % en valeur dans les supermarchés et les hypermarchés en 2009, il n'aurait pas représenté plus de 30,1 % des ventes en 2002. Sur ce segment, tout l'enjeu est aujourd'hui de gagner en qualité et de s'intégrer pleinement sur des nouvelles gammes de produits comme le bio ou le terroir qui ont le vent en poupe.
Vu dans LSA n°2263
Pour découvrir de plus amples informations sur le secteur, cliquez et découvrez les besoins en recrutement des réseaux de franchise de supermarchés.

Regarder également nos vidéos sur les franchises de supermarchés
.




Articles similaires

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 27 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Les magasins hard discount Aldi changent de look

par Martine Malaterre - 27 jours

Le hard discount a perdu des parts de marché. Pour contrer la concurrence, Aldi et d’autres comme Lidl ont intégré des marques nationales ont opté pour une communication autre que le prix. Quant aux magasins, certains changent de visage au point ...

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - un mois

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 29/03/13 01:00

Les franchises qui recrutent