Club AC Franchisés

Franchise conseil developpement recrutement Fédérations et associations de la franchise

Activité(s) : Ateliers pour futurs franchisés et adhérents

Réussir, c'est choisir la bonne franchise !

La franchise est une relation gagnant-gagnant entre les deux partenaires. Elle repose sur un échange entre un franchiseur - qui apporte son savoir-faire, son expérience, son concept, son assistance et ses outils - et un franchisé - qui va se lancer à son compte, vendre des produits ou des services sous la marque du premier.

Il est vrai que la franchise est une alternative plus sécurisante qu'un développement en solo. Néanmoins, comme dans la plupart des formules commerciales, elle peut présenter certains risques.

Existence d'un savoir-faire

Le principe même de la franchise est la transmission de savoir-faire. Le risque d'un savoir faire insuffisant ou inexistant concerne certains nouveaux réseaux qui manquent d'expérience. Mais dans certains cas des réseaux font illusion et bénéficient d'un effet de mode qui fait réussir les franchisés dans un premier temps et masque la faiblesse du savoir-faire.
On a rencontré le cas dans les concepts de bonbons dans les années 90 et dans le lavage d'auto à la main récemment. Nous citons ces exemples mais il y en a d'autres. Il ne faut pas non plus penser que tous les concepts de bonbons ou de lavage auto à la main sont concernés par notre constat de lacune de savoir-faire. Enfin, il arrive que des réseaux n'aient pas besoin de transmettre un savoir-faire pour réussir mais alors ce n'est plus de la franchise, on parlera alors de concession ou de licence de marque par exemple.
Le futur franchisé doit bien se renseigner sur la franchise en question, et vérifier, auprès des franchisés existants, avant de s'engager, si le franchiseur est en mesure de lui transmettre un savoir-faire substantiel et éprouvé. Dans le cas contraire, il se peut néanmoins que l'opportUnité soit bonne mais alors le candidat sait qu'il doit compter surtout sur lui-même pour apprendre le métier.

Formation adaptée

Une formation réussie est celle qui va permettre aux futurs franchisés d'être opérationnels et de maîtriser toutes les techniques nécessaires à l'application du concept créé par le franchiseur. Pour ce faire, elle doit s'adapter au secteur d'activité et aux compétences du candidat. La formation est la plus importante des étapes de transmission du savoir-faire.
Certaines formations sont mal préparées, très théoriques ou très techniques... Le futur franchisé est démotivé et ne se sent pas capable de poursuivre dans cette voie. Mais encore une fois, on ne constate pas ce genre de soucis dans les réseaux qui font réussir leurs franchisés depuis assez longtemps. Pour ce qui est des réseaux récents, il faut que le franhiseur soit capable de vous expliquer comment il s'est structuré pour vous former et ce qu'il a inclus dans la formation.
La plupart des activités sont plus rentables avec une formation continue afin que le franchisé puisse s'adapter aux évolutions du métier et du concept. Il est donc conseillé de se renseigner auprès du franchiseur sur le contenu et la durée de la formation permanente et/ou de l'assistance terrain.

Contrat équilibré

Avant de s'engager, il est primordial de prendre le temps de lire son contrat de franchise et d'en étudier tous les éléments. Certaines clauses peuvent manquer de précision afin de laisser une plus grande liberté de négociation entre le franchiseur et le franchisé. Cette pratique pourrait s'avèrer dangereuse pour les deux parties dans la mesure où elle peut être source de conflits.
Il est important d'étudier certaines clauses et de bien comprendre le sens : Clause de non concurrence, participation aux fonds de publicité, l'emplacement d'exploitation, les modalités d'approvisionnement, les frais initiaux et les redevances… Il est recommandé de se renseigner sur les sommes exigées par les autres franchises exerçant dans le même secteur d'activité et d'en discuter avec le franchiseur en cas d'un écart trop important !

Assistance, oui ! Ingérence, non !

Il est clair que porter assistance à ses franchisés est le devoir de tout franchiseur. Cependant, il ne dépasse pas ses limites d'intervention. Un franchisé est avant tout un entrepreneur autonome qui doit prendre ses responsabilités, gérer son point de vente et son équipe, modifier le planning des commandes, recruter du personnel...
Faire partie d'un réseau ne signifie pas perdre son autonomie. Le franchiseur ne décide pas à la place de son franchisé. Son le rôle du franchiseur est de le conseiller, l'accompagner. 
En conclusion, la franchise est un excellent choix pour tous ceux qui souhaitent bénéficier d'un concept déjà éprouvé, de la notoriété d'une enseigne, de l'expérience et de l'assistance d'un réseau tout en restant autonomes, à condition d'être raisonnable et rationnel pour bien choisir la bonne franchise !

La rédaction vous recommande aussi :
Franchise : La liberté de créer avec l'assistance d'un réseau
A quoi vous sert le franchiseur avant, pendant, après l'ouverture ?


Les derniers articles Club AC Franchisés

Est-il possible de faire des changements dans le contrat de franchise inclus dans le DIP ?

par Régis Fabre - 13 jours

Maître Régis Fabre Je suis en train d'étudier le DIP d'un franchiseur. Si quelques points me déplaisent , est il...

Je veux ouvrir une franchise mais continuer mon activité actuelle. Puis-je monter la franchise sans y travailler ?

par Jean Samper - 17 jours

Tout dépend du métier et de la franchise que vous envisagez. Par exemple....Si vous ouvrez une station de lavage automobile, votre temps de travail sera réduit et vous pourrez sans doute déléguer. Mais faut-il accepter de ne rien connaître au méti...

Dois-je acheter même plus cher au franchiseur ?

par Hubert Ben Soussan - 19 jours

Cliquez sur la photo de Maître Hubert Bensoussan pour voir toutes les réponses des experts en franchise à vos questions ...

Informations clés

  • Crée le: 14/01/16 07:45

Les franchises qui recrutent