Témoignages de Femmes créatrices d'entreprise (1)

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à vouloir créer leur propre entreprise, même si elles sont encore minoritaire par rapport à la gente masculine. Avec 30 % de femmes dans le monde de l'entreprenariat, on est encore loin de la parité !
Le retard français tend à diminuer grâce à l'émergence de nouveaux réseaux d'accompagnement qui sont dédiés aux femmes. Il faudra encore pas mal d'efforts nationaux pour arriver à l'exemplaire quasi parité pratiquée aux Etats-Unis. On remarque que les femmes souhaitant créer leur entreprise sont de plus en plus nombreuses, mais peu passent à l'acte. Plusieurs raison viennent les freiner : envie de concilier vie privée et vie publique, autocensure, environnement machiste, blocage de leur carrière…

Profil de ces femmes créatrices

Il y a 18 % des femmes qui envisagent la création de leur propre entreprise et 69 % d'entre elles considèrent que c'est un plan de carrière plus épanouissant que le salariat. Parmi elles, 46 % pensent que devenir entrepreneur permet d'atteindre un équilibre entre vie privée et vie professionnelle.
Le profil de la femme chef d'entreprise est différent de ses homologues masculins. Elles sont plus jeunes et plus diplômées. Souvent elles sont en couple et mère de deux enfants en moyenne. Et leurs émoluments en tant que salariés étaient plus élevés.
C‘est, pour plus de la moitié, dans les domaines de l'enseignement et de la santé, que leurs entreprises sont impliquées. Les femmes créatrices d'entreprises, sont plus rares dans les secteurs de la construction, des transports ou de l'industrie.
Le besoin d'indépendance et le goût d'entreprendre sont les premiers critères qui poussent les femmes à se lancer dans l'entreprenariat. Mais deux inconvénients sont conséquents de leur féminité : le manque de crédibilité perçu dans les milieux professionnels encore très machistes en France et la difficulté à convaincre les investisseurs et les banquiers. (d'après GirlPower3.com)

Les français sont-ils machos ?

Séverine Le Loane, professeur à Grenoble Ecole de Management a établi un parallèle entre le succès de l'entreprenariat féminin et l'idéologie dans le couple. La façon stéréotypée dont est perçu le rôle de chacun dans la société est la cause principale du retard français.
Dans un couple ou l'idéologie des deux partenaires est égalitaire, la femme qui créée sa propre entreprise reçoit le soutien et l'encouragement de son partenaire, dans tous les domaines, économiques ou familiaux. C'est donc une femme épanouie et en générale son entreprise prospère, le succès est au rendez-vous, des emplois sont créés et des fonds octroyés.
Par contre, si la femme du couple a une idéologie plus traditionnelle, ce sera le couple et la famille qui seront prioritaires. Son activité sera plus considéré comme complémentaire. Son entreprise se développera mal.
Les résultats de la recherche menée par Séverine Le Loane démontrent que l'entreprenariat féminin ne dissocie pas les deux vies, privée et professionnelle. Il est également démontré, que la femme recherche plus l'épanouissement dans son activité que la performance.

Quelques exemples et témoignages :

Patricia Wolff Peron, grâce à un ‘congé création' de deux ans, a pu sans risque, assouvir son besoin de changer d'orientation. Après une carrière de cadre supérieur chez Renault puis chez BNP-Paribas, elle se trouvait bloquée par ‘le plafond de verre'. Elle est aujourd'hui consultant coach et formatrice pour de grands comptes.
Anne Landréat, a ressenti le besoin d'appartenir à un réseau pour créer son entreprise. Après avoir cru que la parité était une évidence, elle a constaté que les différences sont bien là. C'est donc au sein du réseau European PWN qu'elle est devenue chef d'entreprise, elle est consultante indépendante et mentor. Elle déclare que les femmes doivent apprendre à se rapprocher de leurs pairs pour s'enrichir. Se faire accompagner par un mentor est un facteur clé pour pérenniser son entreprise.
D'après un article de Valérie Talmon paru dans les échos business du 7 mars 2013
Lire la suite cet article sur Témoignages de Femmes créatrices d'entreprise

Articles similaires

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 22 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Devenir franchisé ou reprendre une entreprise existante ?

par MA - un mois

Dans un projet d'entreprenariat, on peut se demander si l'on souhaite le faire en s'adossant au savoir-faire d'une franchise ou en reprenant une entreprise déjà existante. Quels sont les points à prendre en compte pour choisir entre...

Nécessaires pour créer une franchise : le plan de financement et le compte de résultat prévisionnel

par MARTINE MALATERRE - 4 mois

Quelque soit l'avancement de votre projet, vous aurez très vite à démontrer la viabilité de votre future entreprise en franchise ou en solo. Vous devrez établir le plan de financement et le compte de résultat prévisionnel prouvant l...

Informations clés

  • Crée le: 18/03/13 01:00

Les franchises qui recrutent