Trois solutions pour mieux anticiper ses risques d'impayés !

Quelle que soit l'activité d'une entreprise, ses dirigeants restent confrontés aux problématiques de recouvrement des créances de ses clients. Un passage difficile mais obligatoire qui mérite d'être anticipé.

Pour éviter des risques d'impayés, des solutions existent... en voici quelques-unes qui vous permettront d'éviter quelques déboires !

1 - Connaître ses clients pour éviter les surprises

Première précaution à prendre : bien connaître ses partenaires commerciaux ! Avant toute signature de contrat, n'hésitez pas à vous renseigner sur vos nouveaux clients et sur ceux dont vos relations commerciales sont plutôt aléatoires (clients occasionnels, incidents de paiements réguliers...). Taux d'endettement, solvabilité, situation de leurs dirigeants… Plusieurs instruments vous permettent de vous faire une opinion avant de traiter avec eux (en France : registre du commerce et des sociétés ou sites Internet spécialisés comme Societe.com ou Infogreffe.com, registres tenus par le greffe du tribunal de commerce, bureau des hypothèques, à la direction générale des impôts...). N'omettez pas de mettre à jour régulièrement ces informations : la solvabilité de vos clients peut évoluer rapidement !

2 - Soignez ses contrats et demander des acomptes 

Pour vous prévenir des risques d'impayés, ne minimisez pas le rôle des documents contractuels et l'importance des signatures. N'hésitez pas à demander des acomptes au moment de la prise de commande. Cet acompte peut être suivi d'un deuxième versement en cours d'une prestation et d'un solde payé à la livraison.  

3 - Ne négligez pas les relances avant les actions juridiques

Ne laissez pas des situations dans le flou. Dès les premiers jours de retard de paiement, décrochez votre téléphone. C'est la première étape de ce qui pourra être votre stratégie de relance. Si ce premier appel n'est pas rapidement suivi de paiement, vous pourrez alors rédiger un courrier de relance personnalisé avant de vous lancer dans des démarches plus lourdes de type mise en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception ou acte d'huissier par remise en main propre.

Découvrez encore plus d'actualités sur la création, la gestion et le financement

Articles similaires

Les apports en société

par DD - 27 jours

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Avez-vous pensé au crowdfunding pour financer votre franchise ?

par Martine Malaterre - 2 mois

Le crowdfunding permet à des particuliers d’aider via des plateformes les entreprises à se financer ; ce sont des prêts à plus ou moins long terme avec intérêts à la clef. Alléchant, le système de financement participatif s’est développé de façon ...

Comment vérifier votre projet avant d'ouvrir une franchise ?

par DVM/JS - 2 mois

Avant d'ouvrir votre franchise, vous devez vous assurer que votre projet est harmonieux avec votre personnalité tout autant sinon plus qu'avec les critères de faisabilité liés au marché ou à l'environnement professionnel. Il y a lieu de définir...

Informations clés

  • Crée le: 11/09/13 16:51

Les franchises qui recrutent