Trouver sa cible

Les actions commerciales reposent sur des groupes de particuliers ou d'entreprises prédéterminés. Quels sont les critères de segmentation les plus pertinents ?

Segmenter revient à regrouper des personnes ou des entreprises qui ont des besoins identiques. Chaque groupe -ou segment- doit être très homogène. Il s'agit d'adapter l'offre à chacun des segments. 

Vous devez d'abord rassembler un certain nombre d'informations, les plus fiables possibles, concernant les clients potentiels. Une bonne donnée commerciale est une information qui permet de prendre une décision commerciale. Ainsi une question quantitative est claire (Combien de packs achetez vous par mois ?), alors qu'une question d'opinion l'est moins (Aimez-vous la lecture ?). Si l'on se rapporte à un fait cela peut clarifier l'opinion (Combien de temps consacrez-vous à la lecture chaque semaine ?).

On peut classer ses clients en fonction d'autres critères de segmentation. Le scoring fidélité par exemple : à chiffre égal mieux vaut un client achetant peu et souvent, qu'un client faisant un gros achat au plus chaque année. On peut avoir recours à la segmentation RFM : récence, fréquence, montant qui permet de mesurer l'intérêt du client et son comportement d'achat. Les clients les plus fidèles ont les meilleurs scores tandis que les zappeurs ont des résultats moindres.

Pour travailler la cible ensuite, vous devez évaluer son volume, il doit représenter un nombre de consommateurs suffisants pour que cela rentabilise une opération spécifique. Ce volume est déterminé aussi par le budget estimé et la croissance attendue.

Vous devez pouvoir mesurer facilement votre cible. Elle doit être mesurable pour apparaître de manière spécifique par exemple sur votre business plan. Ainsi on a beaucoup de difficultés à dénombrer les femmes internautes : les chiffres varient de 3 à 30 % ! Même remarque pour le bricolage féminin. Ceci est incompatible avec toute prévision de chiffre d'affaires.

Enfin la cible doit être accessible facilement, au moindre coût. Lancer une société de services aux particuliers nécessite moins d'investissement publicitaire qu'installer une nouvelle marque de bière. Certains segments sont totalement inaccessibles car ils requièrent une licence de marque par exemple...

Des critères complémentaires peuvent intervenir : la nationalité, la religion, l'âge, les idées politiques... Il est important de faire la distinction entre les critères de segmentation et la constitution du fichier direct. Ainsi le critère " couleur de peau " est nécessaire en produits cosmétiques mais il est interdit de construire un fichier nominatif avec une information de ce type. C'est ici qu'entrent en jeu les données comportementales : vous pouvez très bien vous adresser aux lecteurs de La Croix qui, a priori, sont catholiques. Ensuite par rapport à vos concurrents il vous faudra offrir une réelle alternative.

Pour les entreprises on prend souvent en compte le décideur et ses composantes intrapersonnelles. Concernant le chiffre d'affaires, la méthode ABC permet d'affiner la segmentation en prenant une tranche A de gros clients, une tranche B de clients moyens et une tranche C de petits clients. A chaque tranche correspond une action spécifique.




Dominique Deslandes






Articles similaires

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA et JS - 7 jours

Profil du courtier qu'il soit franchisé, salarié ou entrepreneur isolé Le courtier se charge d'analyser le besoin de son client afin de lui trouver l'offre la plus adaptée sur le marché en respectant son budget. Il devra rentrer en négociation si...

La distribution de loisirs créatifs en forte progression

par HK - un mois

Une étude publiée par Xerfi et intitulée « Le marché et la distribution de loisirs créatifs - Innovations, communautés virtuelles, percée des acteurs non spécialisés : analyse et perspectives du marché à l’horizon 2018 » révèle que le secteur se p...

Dix tendances alimentaires émergentes en Belgique

par Franchise Be - 2 mois

Nos habitudes alimentaires évoluent de manière radicale. Sans être des ‘early adopters’, les Belges intègrent de plus en plus rapidement les nouvelles tendances du fait de la mondialisation et de la popularité des médias sociaux.

Informations clés

  • Crée le: 22/08/10 02:00

Les franchises qui recrutent