Un bon candidat à la franchise ? D'abord un commerçant

Les réseaux sont ouverts a priori à tous les profils concernant l'origine professionnelle. Certains restent cependant sensibles aux candidatures de commerçants et d'autres préfèrent des salariés mais la plupart n'ont pas ce critère de sélection.

La motivation du candidat est son premier argument pour intégrer un réseau de franchise. Il doit également avoir une capacité financière suffisante et se révéler capable de se former au métier proposé par le franchiseur.
Certains candidats ne provenant pas du secteur professionnel de l'enseigne se révèlent parfaitement adaptables. Au contraire parfois le franchiseur pense déceler des compétences professionnelles et se trouve face à un candidat qui manque de flexibilité.

Pour plus d'informations, consultez cet article : Devenir franchisé : combien ça coûte ?

Pour la plupart des réseaux, le plus important après les moyens financiers c'est la fibre commerciale.

Par rapport à un cadre non commercial, le commerçant présente des atouts forts en particulier dans des secteurs tels que l'alimentation ou l'hôtellerie-restauration. On sait qu'un commerçant a l'habitude de travailler seul et de ne pas compter ses heures.
De plus les franchiseurs vont être sensibles à la candidature d'un commerçant possédant déjà son propre local. En raison de la conjoncture c'est un atout supplémentaire.
Les cadres en reconversion présentent quant à eux  l'avantage d'être rodés au travail collectif et cela peut être important pour une franchise. En fait la question qui se pose est sur leur capacité à travailler en parfaite autonomie dans une boutique. Un cadre supérieur qui a toujours managé des équipes peut se sentir en difficulté s'il se trouve à gérer seul son point de vente.
C'est pourquoi certains réseaux recherchent des candidats parmi les deux profils : commerçant et cadres. 
Le profil idéal finalement est celui d'un partenaire capable de gérer son unité de manière autonome tout en sachant animer une équipe et contrôler ses stocks.

Lisez aussi cet article Le profil idéal du franchisé existe-t-il ? Par Christophe Bellet.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Ouvrir un terminal de cuisson en franchise

par MA - 5 jours

Il faut bien faire la différence entre boulangerie et terminal de cuisson. Voyons dans cet article le marché et ses tendances et l'avantage d'ouvrir un terminal de cuisson. Nous prendrons comme exemple la référence de ce marché, la franchise La Mi...

Le franchisé est-il un entrepreneur pour nos amis canadiens ?

par Christian Champagne - 23 jours

Une grande question qui oppose encore aujourd’hui bon nombre d’intervenants en franchise et en entrepreneuriat est : est-ce qu’un franchisé est ou non un entrepreneur? Les réponses sont partagées au sein de la communauté entrepreneuriale. Et vous,...

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA et JS - un mois

Profil du courtier qu'il soit franchisé, salarié ou entrepreneur isolé Le courtier se charge d'analyser le besoin de son client afin de lui trouver l'offre la plus adaptée sur le marché en respectant son budget. Il devra rentrer en négociation si...

Informations clés

  • Crée le: 16/02/13 01:38

Les franchises qui recrutent