Une seconde chance pour votre entreprise

Les chiffres sont des indicateurs importants, ils mettent en évidence les résultats de votre activité, ensuite les décisions vous appartiennent, l'humain prend ici toute sa place.

Plus tôt vous serez sensibilisé à des difficultés, plus vite vous pourrez redresser le cap. Vous devez être prêt à agir de façon rigoureuse et savoir aussi vous remettre en question si les résultats ne sont pas au top. Le management est différent en situation de crise. Il sera parfois utile de dramatiser l'existant à un moment donné, en tenant compte des décisions antérieures et de leurs résultats. Il s'agit d'anticiper des mesures pouvant se révéler draconiennes.
Généralement il est utile de reprendre l'historique de votre projet, d'écouter les collaborateurs, les clients et d'analyser ce qui fait que pour l'instant la réussite n'est pas au rendez-vous. Tous les employés peuvent apporter des éléments d'information quelle que soit leur fonction et leur niveau hiérarchique. L'idéal est de mener une succession d'entretiens avec une grille de questions préétablie. Cette étape permet de resserrer les liens et de fédérer les équipes. La même démarche sera établie avec les partenaires de l'entreprise, en particulier les clients, les fournisseurs et les organismes financiers. Ici l'explication franche sera plus difficile à obtenir.

Faire une analyse

Vous devrez ensuite faire une analyse chiffrée, représentée si besoin sous forme graphique, afin de visualiser les trajectoires des produits et services de votre entreprise, puis envisager leur évolution, en termes de chiffre d'affaires, de coûts engagés, de stocks et donc de marges. Ceci permet de plus, dans une démarche de benchmarking, de comparer avec la concurrence ou les autres membres de votre réseau.
Des mesures prioritaires seront donc à prendre sur l'organisation de votre unité, en maintenant toujours la satisfaction-client au cœoeur de vos réflexions. Le management, en se centrant sur le client, lâche du côté du contrôle hiérarchique des personnes, donnant à chacun sa responsabilité propre. Si chaque maillon de l'entreprise est mobilisé dans le seul but de satisfaire le client, l'évolution sera positive. De plus la réduction des coûts deviendra une évidence pour tous. Le personnel aura à cœur de diminuer les frais inutiles à tous les postes : transport, petits équipements, production, etc. 
Certaines pratiques liées à des motivations de reconnaissance ou d'orgueil deviendront hors cadre. Vous pourrez mettre en place un système de rémunération dynamique, et en même temps réduire les effectifs et traiter avec les élus du personnel... Une restructuration -le mot est lâché- se fait par les hommes, avec eux et pour eux. On sait qu'après une phase de restriction, une entreprise qui se redresse peut à nouveau embaucher. La rigueur et la célérité dans l'exécution permet souvent de sauver une majorité d'emplois  et d'en créer d'autres demain.
Il convient parallèlement d'entamer des négociations avec les fournisseurs, la perspective de perdre un client peut les inciter à vous proposer d'autres méthodes de livraison, de stockage mais aussi une diminution des tarifs tout simplement. 
Les règles du marketing vont s'imposer pour renforcer les ventes. Vous chercherez à innover dans la perspective de la satisfaction du client, du volume d'affaires, du fond de roulement et de la marge. 


Découvrez encore plus d'actualités sur la création d'entreprise en franchise

Articles similaires

Le franchisé est-il un entrepreneur pour nos amis canadiens ?

par Christian Champagne - 24 jours

Une grande question qui oppose encore aujourd’hui bon nombre d’intervenants en franchise et en entrepreneuriat est : est-ce qu’un franchisé est ou non un entrepreneur? Les réponses sont partagées au sein de la communauté entrepreneuriale. Et vous,...

Franchise rentable, comment la repérer ?

par HK - 2 mois

Comment débusquer une franchise rentable ? D’abord en se référant au Document d’Information Précontractuel (DIP) que le franchiseur doit transmettre à son futur franchisé, 20 jours au moins avant la signature du contrat, conformément à la loi Doub...

Bien financer pour bien démarrer son projet en franchise

par Dominique Deslandes - 3 mois

Où l'on rappelle que dans le contexte actuel, il est nécessaire de bien anticiper ses besoins de financements pour le futur franchisé avant d'aller voir son banquier. Alors, s'il est vrai que le franchiseur n'est pas sensé faire le prévisionnel d...

Informations clés

  • Crée le: 01/02/15 10:11

Les franchises qui recrutent