Formation initiale et accompagnement au service du franchisé

Créer une entreprise de franchise permet avant tout de bénéficier de la notoriété d'une enseigne et de son savoir-faire. Celui-ci qui doit être relayé auprès du franchisé via une formation initiale mais surtout via une assistance pertinente, régulière et répondant à ses besoins.
La formation initiale proposée par le franchiseur consiste à transmettre au nouveau franchisé, en quelques semaines, le savoir-faire accumulé par l'enseigne depuis sa création. Pour gagner en efficacité, cette formation doit ensuite être suivie d'un accompagnement que l'on peut qualifier de SAV.
Dans cette perspective, la grande majorité des franchiseurs disposent d'animateurs de réseau dont l'action est d'optimiser le savoir-faire et de permettre au franchisé de confronter la théorie à la réalité de son activité et à celle des autres franchises. Cet accompagnement permettra de pointer les dysfonctionnements contre-performants afin d'optimiser la franchise. Une règle d'or : une totale transparence sur la vie de la franchise favorisera l'efficacité de leur action.
Attention ! Si le rôle de ces animateurs est de conseiller le franchisé dans la gestion de son unité et de l'éclairer dans d'éventuelles prises de décisions, le franchisé reste seul maître de son activité…
Audrey Caudron

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 14 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - un mois

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 22/10/10 02:00

Les franchises qui recrutent