Quelques chiffres sur le salon de la Franchise de Paris

A l'approche du salon de la franchise 2005, du 18 au 21 mars, nous revenons sur une étude communiquée par les organisateurs sur les visiteurs du salon 2002 sachant que les variations sont faibles d'une année sur l'autre.

- Motivation n°1 : entreprendre. 93 % des visiteurs sont des entrepreneurs potentiels et 58 % viennent au salon dans le but d'ouvrir une franchise ou une master franchise.
Notre commentaire : Incertitude : le taux de passage à l'acte.

- Des visiteurs entrepreneurs. La typologie des visiteurs en 2002 est très professionnelle : 32 % de commerçants dont 7 % déjà franchisés, 40 % de cadres, 16 % d'employés, 6 % d'investisseurs et 6 % d'autres professionnels.
Notre commentaire : Quand l'emploi va bien le taux de cadres baisse mais une constante : de plus en plus de commerçants se rendent compte que la Franchise est là pour les aider contre les grosses sociétés succursalistes.

- Des visiteurs de tous horizons
35 % des visiteurs viennent de Paris et région parisienne, 54 % de province et 11 % de l'étranger.
Notre commentaire : La province fait 80 % de la population française mais 60 % des visiteurs. Ce n'est pas mal mais Internet fait mieux, bien sûr.

Articles similaires

Focus sur les rencontres à animer au sein d'un réseau de franchise pour le dynamiser

par MARTINE MALATERRE - 4 mois

L'animation est la clé de voûte de la réussite d'un réseau car elle renforce les liens entre franchiseurs et franchisés, elle permet de vérifier que le concept est bien mis en application, elle concentre les d'idées qui le feront évoluer.

Comment bien choisir sa franchise ?

par ST - 6 mois

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Le franchisé est-il libre comme un commerçant indépendant ?

par AC - 6 mois

La question de la liberté du franchisé est souvent posée. Celui-ci a-t-il autant de marges de manoeœuvre que le commerçant isolé, ou au contraire, son appartenance à un réseau l'empêche-t-elle de jouir de toute la liberté d'un chef d'entreprise ? ...

Informations clés

  • Crée le: 03/03/06 01:00

Les franchises qui recrutent